Le théâtre-forum

Le théâtre-forum est une des techniques du  » théâtre de l’opprimé «  imaginé par Augusto Boal dans les années 1960, pour soutenir des communautés dans leur désir de transformer des systèmes injustes.

theatre-forum-3Nous continuons de l’utiliser dans cet esprit pour faire évoluer des lois injustes,des abus de pouvoir ou des pratiques maltraitantes.
Cependant la majorité de nos interventions s’appuient sur le postulat que les transformations sociales et l’évolution individuelle vont de pair : on ne peut changer le monde sans s’interroger sur ses propres représentations.

 

theatre-forum-1Nos théâtres-forum ont donc pour objectif de développer les compétences relationnelles
et l’intelligence collective : imaginer ensemble des attitudes et des propositions qui prennent en compte la diversité des interprétations sur une même situation

 

 

L’interview de Véronique Guérin par Marie-Odile Monchicourt, France Info, le jeudi 21 Avril 2011 sur le thème : La relation ça s’apprend ! Oui, mais comment ? (4mn30)
Le déroulement d’une séance de théâtre-forum

  • Le scénario original : Des comédiens jouent une « histoire ordinaire », inspirée de faits réels qui a la particularité de se terminer mal : blessures, ressentiment, culpabilité, haine…
  • Le forum : L’animateur invite au débat pour faire émerger les ressentis, les interprétations et les propositions de changement.
  • Le théâtre-forum : Un spectateur vient remplacer un personnage pour tester son idée. La scène est rejouée. Les spectateurs font part des changements qu’ils ont observés et les comédiens expriment leurs ressentis. D’autres idées émergent et enrichissent la réflexion, de nouvelles propositions sont jouées…

Les quatre points-clefs du théâtre-forum

1. Le théâtre-forum est une mise en œuvre de l’approche systémique : en changeant un personnage, c’est l’ensemble du système qui est modifié.
2. La réflexion s’appuie sur des situations concrètes. Le spectateur ne peut rester dans des valeurs intellectuelles (le respect, l’autonomie…) mais se risque à les incarner pour en évaluer les bénéfiques et les risques.
3. Le théâtre-forum interpelle la personne dans sa globalité. On « ne parle pas sur le sujet », on vit la problématique avec son corps, ses émotions et sa réflexion. En prenant conscience, dans l’action, de ses représentations, de ses peurs mais aussi de ses ressources, le spectateur apprend à canaliser sa réactivité dans des situations de stress ou de conflit. Il se donne ainsi plus de chance d’incarner ses valeurs.
4. Le groupe est un point d’appui essentiel pour différencier observation et interprétation, faits observables et interprétation et favoriser ainsi l’intelligence collective.

Voici des extraits du chapitre « Le théâtre-forum : une approche de développement relationnel » de l’ouvrage « Le monde change. Et nous ? »

Les commentaires sont clos.